Smaller Default Larger

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique
L’université 20 Août 1955 skikda

ORGANISE

Le 4éme  Colloque International sur l’Histoire de la Révolution Algérienne

« Evolution Historique de l’Image
de l’Algérien dans le Discours Colonial »

Le25/26-Octobre 2009



Argumentaire

A travers  l’action coloniale, l’image des individus ou des peuples se construit comme toute autre production idéologique, en relation avec les impératifs de la politique coloniale et de la résistance des colonisés. L’expansion coloniale aux siècles derniers a institué de nouveaux clivages entre les peuples et accrédite de ce fait la notion de hiérarchie des races. Elle s’accompagnait d’un discours légitimant la domination du colon sur l’algérien désigné comme «indigène primitif » et sujet à coloniser. La perception de l’autre change au fur et à mesure que la colonisation s’installe et donne naissance à la formation de stéréotypes et de préjugés qui vont s’enraciner profondément dans la conscience collective.
Certains auteurs, rappellent que lors de la conquête de l’Algérie en 1830, le maghrébin n’est nullement la figure indifférenciée de l’indigène qui s’installe progressivement dans l’imaginaire colonial .Il est ce Barbare avec lequel on entretient une relation belliqueuse depuis des siècles.  Discours récurent, révélateur d’une volonté de soumettre l’autochtone à l’idéologie raciste. La dévalorisation de l’algérien, d’oriental maghrébin, il devient indigène, c'est-à-dire un homme de nulle part. On le tolère parce qu’on ne peut pas faire autrement.
Les sciences humaines tributaires du climat idéologique colonial de l’époque  contribuaient à renforcer la conception du monde comme un ensemble nécessairement hiérarchisé, comme une gigantesque pyramide dont les peuples colonisés constituent la base.
Les historiens nous renseignent que les enquêtes ethnologiques, auxquelles les militaires participaient, alimentaient l’idéologie coloniale et le contenu des manuels scolaires. Elles répondaient aux doubles objectifs de justification et de rentabilisation des conquêtes coloniales. A ce propos Jules Ferry qui prônait dans un discours demeuré célèbre devant la chambre des députés,  la mission civilisatrice de la France,  affirmait que les « races supérieures »ont « le devoir de civiliser les races inférieures ». Comment justifier, sinon, notre présence aux colonies.
D’autres disciplines, au service de l’idéologie coloniale, comme l’anthropologie ou la biologie contribuaient à la production des stigmates et handicaps dont souffraient les populations colonisées. Aussi parait-il nécessaire de recourir à « l’instrumentalisation » de la science au service de la colonisation. Elle instaurait une hiérarchie des structures biologiques, symbolisée par la superposition des trois cerveaux –archaïque, moyen, supérieur- qui correspondrait à une échelle d’humanité, allant de la barbarie à la civilisation. L’algérien est ainsi étiqueté par cette science d’indigène maghrébin et le situe à mi-chemin entre l’homme primitif et l’occidental évolué.

Dans cette perspective analytique, notre choix a porté sur le contexte historique de la période coloniale de l’Algérie, qui présente l’intérêt d’être sous-tendu par de fortes tensions conflictuelles, d’en marquer les représentations de l’altérité et de les accuser parfois jusqu’à la caricature.
Le fait d’associer à ce colloque la réflexion de plusieurs disciplines nous amène à nous interroger sur le passé et situer le présent. Il n’est pas dans notre esprit de chercher à établir une sorte d’équivalence ou de parallèle mécanique entre ces deux moments. Mais seulement de situer l’évolution historique de l’image de l’algérien dans le discours colonial et faire réfléchir les historiens et les chercheurs  sur l’émergence de cette idéologie, en ouvrant le débat autour des axes suivants :
1/-Le contexte  socio-historique de l’émergence et de l’utilisation du concept « indigène » et son prolongement  idéologique dans le discours colonial : portée idéologique et dimensions.
2/-L’anthropologie comme sous-bassement dans la légitimation du fait colonial.
3/-L’image de l’indigène dans les manuels scolaires.
4/-La législation coloniale : du code de l’indigénat à la loi sur les « vertus de la colonisation ».
Ce sont les axes que nous avons privilégié et sur lesquels repose notre réflexion, pour autant nous restons très attentifs aux propositions qui seront formulées par les chercheurs pour mieux étayer notre analyse, à condition que les thèmes proposés s’inscrivent  dans l’esprit de la problématique générale de l’argumentaire du colloque.

Le Comité d’Organisation du Colloque Comprend les Membres Suivants :
Président :

- Pr. B.TOUHAMI, Doyen de la Faculté des Sciences Economiques et des Sciences de Gestion

Membres :

- Pr A.OTHMANI, Vice Recteur, Chargé du Développement, de Prospective et de l’Orientation.

- Pr. M.BELACHIA, Vice Recteur chargé de la Formation Supérieure et de la Formation Continue et des Diplômes.

- K.BOUDJELLAL, Secrétaire Général.

- B.BENSARI, sous Directeur des Finances et de la Comptabilité.

- R.BOUDELAA, Chef de Département des Sciences Humaines 

Le Comité Scientifique du Colloque Comprend les Membres Suivants :
 

Président :

- Pr. S.GUIRA, Président du Conseil Scientifique de la Faculté des Sciences Humaines et Sciences Sociales.

Membres :

- Dr. S.BOUMEDIENE, Doyen de la Faculté des Sciences Humaines et Sciences Sociales.

- A.SISTA SALIM, Chef de Département des Langues Etrangères

- R.BOUDELAA, Chef de Département des Sciences Humaines 

-Dr C.KEDADRA, Maitre de Conférences, Université de Constantine.

- Pr A.CHEBCHOUB, Professeur émérite, Université de Tunis.

- Pr. Hervé CELLIER, Professeur, Université Paris 10.

- Pr. A.EL KENZ, Professeur, Université de Nantes.


Les contributions sont à envoyer au secrétariat du colloque :
SECRETARIAT :

BP 26 El Hadaiek – Université 20 août 1955 Skikda 21000-Algérie.
E-MAIL : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. ou  This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. ,
This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Colloque International « Evolution Historique de l’Image de l’Algérien Dans le Discours Colonial» université 20 août 1955 Skikda.
Les résumés devront parvenir avant le 10 septembre 2009. 
Les contributions définitives devront parvenir sous forme de fichier Word Rtf
Avant le : 01 octobre 2009

Publication des actes du colloque international
- Pour la publication, chaque article sera soumis à l’approbation des membres du Comité scientifique du colloque international qui se réservent le droit de proposer à l’auteur toute modification jugée nécessaire.
- Tout article doit être original et conforme aux normes éditoriales de la charte ci-après.

- Tout article doit être signé : nom, prénom, statut et/ou fonction et références institutionnelles de l’auteur. Les coordonnées de l’auteur (courriel, téléphone et adresse) doivent aussi être précisées et figurer sur le document de support électronique.

Charte éditoriale
(Les participants sont priés de respecter les normes demandées pour la présentation des communications.)

- Les communications en atelier sont limitées à 15 minutes, celles en assemblée plénière à 20 minutes. Chaque article correspondant ne devra pas dépasser 20 000 signes (espace, bibliographie et note compris).

- Les auteurs éviteront d’utiliser les tables de matière automatiques.

- Les notes, limitées à 15 en appel dans le texte, figureront en fin de pages et seront numérotées de manière successive.

- La bibliographie apparaîtra en fin d’article.

- La police de caractère utilisé devra être Times New Roman, corps : 12.

- Les auteurs utiliseront un interligne simple, sans mise en page particulière ni marge supplémentaire.

- Le titre, les intertitres ou paragraphes (s’il y a lieu), seront en gras.

- Les références dans le corps du texte autre que les notes de bas de pages seront évitées.